Aller au contenu

Hiver à Sokcho

D'après le roman d'Elisa Shua Dusapin
me. 2 février, 20h
salle communale
Théâtre et illustrations
Durée: 1h10
Dès 12 ans
Plein tarif 35.-
AVS, AI, chômeurs, 
Club Tribune, Unireso 30.-
Etudiant.e.s ou apprenti.e.s 
jusqu'à 30 ans 20.-
Carte 20ans20francs 15.-

Élisa Shua Dusapin (adaptation) Frank Semelet (adaptation, mise en scène et jeu) Isabelle Caillat (jeu) et Pitch Comment (illustrations)

Plan fixe. Nous sommes à Sokcho, Pension du Vieux parc. C’est une petite épicerie à la frontière entre les Corée du Sud et du Nord. L’hiver est là. Pas grand-chose à faire dans cette destination balnéaire perdue. Soudain, comme dans un souffle, la voix d’Isabelle Caillat — Prix du Cinéma Suisse Quartz 2011. Elle est parfaite dans son monologue comme dans son tablier, le teint laiteux et le catogan fin. Frank Semelet — acteur jurassien bien connu, fait son entrée tout en douceur. Tous deux nous racontent l’histoire singulière entre une jeune Franco-coréenne et un dessinateur normand en quête d’inspiration. 

Avec Hiver à Sokcho, Fugu Blues Productions restitue toute la sensualité et la poésie du roman multi primé de la Jurassienne Élisa Shua Dusapin. 

La prouesse est à voir dans la simplicité, telles les magnifiques lignes volantes que le dessinateur Pitch Comment donne en live, grâce à un projecteur. C’est un spectacle tendre. La justesse est remarquable. Les monologues, les dialogues comme les lumières et les ombres, s’embrasent peu à peu. Tout valse à merveille.