Aller au contenu

Professor Wouassa
« Yobale Ma! »

sa. 16 octobre, 20h30
Le Manège
Afrobeat
Durée: 1h30
Concert debout
Plein tarif 30.-
AVS, AI, chômeurs, 
Club Tribune, Unireso 26.-
Etudiant.e.s ou apprenti.e.s 
jusqu'à 30 ans 15.-
Carte 20ans20francs 10.-

Thaïs Diarra (voix) Mamadou Jim (voix) Samuel Huguenin (sax alto) Aina Rakotobe (sax baryton) William Jacquemet (trombone) Arthur Donnot (sax tenor) Benoit Friderich (guitare) Sylvain Sangiorgio (guitare) Patrick Guenat (basse) Gilles Dupuis (batterie) Dani Hächler (percussions)

Sur scène, ils sont au nombre de onze. Eh oui! 11 instrumentistes et vocalistes — mention spéciale au batteur — qui nous emmènent avec une facilité déconcertante dans l’univers groovy et funky de l’Afro beat des années 70’ et 80’.

Qu’on ne s’y méprenne pas: le groupe est bel et bien suisse ! Enracinés à Lausanne, les membres de la famille Wouassa portent en eux l’âme du légendaire Fela Kuti, créateur de l’afrobeat. Déjà en 2011, avec leur premier album, Dangerous Koko!, ils démontrent qu’ils ont l’afro-cuba funk au plus profond d’eux, c’est-à-dire à fleur de peau.

Les saxophones ont le souffle et l’élégance de Manu Dibango. Les guitares basses et électriques ressuscitent en nous le Kilimandjaro d’Eko Roosevelt. C’est irrésistible. Nous voilà en train de battre des mains. Et hop, c’est le mballax sénégalais qui soulève nos pieds dans une danse effrénée. Même le wolof n’a plus de secret pour nous.

Derrière la voix, la joie, et toujours ce petit message engagé propre à l’afrobeat tel qu’imaginé par le nigérian Fela Kuti.


Dans le cadre du Festival Jazz Contreband